Auteur Sujet: Nommer un talkgroup à l'avance  (Lu 384 fois)

f4bwg

  • Brandmeister Support
  • RadioAmateur (+100 posts)
  • *
  • Messages: 211
    • Voir le profil
Nommer un talkgroup à l'avance
« le: janvier 07, 2019, 10:16:11 pm »
Bonjour à tous,

Je poste ici le résumé d'un échange effectué récemment avec un OM d'un département Français dont le talkgroup DMR correspondant n'a pas encore de nom dans la base BrandMeister.

Il avait déjà été fait mention sur ce forum que ce talkgroup avait moins d'une minute de traffic sur les 20 derniers jours, et qu'il ne pouvait donc pas encore figurer dans la liste. Il a alors été suggéré de nommer quand même ce talkgroup afin de créer de la demande.

C'est une suggestion fréquente, et ayant fait une réponse détaillée je la copie ci-dessous afin qu'elle puisse bénéficier le plus grand nombre.

73's !

f4bwg

  • Brandmeister Support
  • RadioAmateur (+100 posts)
  • *
  • Messages: 211
    • Voir le profil
Re : Nommer un talkgroup à l'avance
« Réponse #1 le: janvier 07, 2019, 10:21:11 pm »

Comme tu le sais peut-être déjà, il est possible sur BrandMeister DMR d'utiliser dans un codeplug n'importe quel numéro de Talkgroup valide qu'il ait un nom ou pas dans la base de données (https://api.brandmeister.network/v1.0/groups). Ce Talkgroup est donc "utilisable" de n'importe quel relais ou hotspot sur le réseau BrandMeister DMR dans le monde :-)

Nommer un talkgroup a plusieurs conséquences:
* lorsque l'on transmet dessus et que l'on regarde le dashboard (https://brandmeister.network/?page=lh) il y aura le nom du talkgroup au lieu de son numéro.
* lorsqu'une personne utilise un service type hotspot commercial avec une liste déroulante des talkgroups il n'y a que ceux nommés qui apparaissent.
* lorsque l'on consulte la liste dans le but de faire un codeplug (https://api.brandmeister.network/v1.0/groups) on y trouvera que ceux qui sont nommés.

Il est certain qu'idéalement on pourrait nommer tous les TG de départements français afin qu'ils soient dispo dans la liste et "créer l'usage". C'était un peu l'idée de départ lorsque BrandMeister est arrivé en France et 10 talkgroups régionaux ont été crées. Mais il s'est vite avéré que certains de ces talkgroups sont réstés désert des années durant. C'est une des raisons de la renumérotation qui a été effectuée (tu trouveras de nombreuses discussions à ce sujet sur le forum).

Dans ses débuts, BrandMeister a quasiment accepté toutes les demandes de talkgroups et nous sommes arrivés comme tu peux le voir à plus de 1300 groupes nommés dans cette liste! Cela fait beaucoup à défiler dans des listes déroulantes et beaucoup de choix pour créer un codeplug. Si l'on met des groupes dans cette liste qui n'ont pas ou peu de traffic, cela devient frustrant pour les utilisateurs qui écoutent et passent des appels sans rien entendre en retour. C'est une remarque que l'on reçoit souvent de la part des utilisateurs. Malheureusement il y a déjà trop de talkgroups avec quasi aucun traffic dans ces 1300 talkgroups, et c'est pourquoi les développeurs de BrandMeister demandent maintenant de n'ajouter que des talkgroups qui ont déjà du traffic soutenu.

La méthode pour créer un nouveau talkgroup dans la liste est toutefois assez simple: tous ceux qui veulent voir le talkgroup 208XX nommé peuvent le mettre dès à présent dans leur talkgroup; et converser le plus souvent possible pendant env. 90 jours. Postez ensuite un message sur le forum BrandMeister DMR France pour demander que son nom soit ajouté à la liste. Les développeurs vont regarder l'historique de la fréquence d'utilisation et décider d'ajouter le nom dans la liste si ce talkgroup est "actif" (c'est à dire des conversations quasi journalières, pas juste des PTT de tests de quelques secondes).

Si tu as d'autres questions ou suggestions, n'hésites pas les développeurs sont toujours ouverts au dialogue.

f5bcb

  • RadioAmateur
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
Re : Nommer un talkgroup à l'avance
« Réponse #2 le: janvier 12, 2019, 01:15:07 pm »
Bonjour à toutes & tous,

Voici mon avis sur la position de BM France.
Je pourrais comprendre que les admins souhaitent éviter d'encombrer leur base de données avec des éléments qui ne vont *JAMAIS* contribuer au trafic, mais la raison invoquée ici me parait pour le moins étrange : ne pas désigner des TG qui n'ont pas de trafic "soutenu" (sic !) malgré qu'il y ait un ou plusieurs relais dans le département ne peut pas contribuer à alimenter ce trafic. Au contraire, ça ne peut que l'occulter.
Par contre, je pourrais comprendre que de tels TG ne soient pas désignés à l'avance pour des départements qui n'ont aucun relais actif : en France, il y en a 40.

J'ai donc du mal à saisir la logique qui sous-tend l'option prise par BM France.

73
Jeff, F5BCB 

> Comme tu le sais peut-être déjà, il est possible sur BrandMeister DMR d'utiliser dans un codeplug n'importe quel numéro de Talkgroup valide qu'il ait un nom ou pas dans la base de données (https://api.brandmeister.network/v1.0/groups). Le 20844 est donc "utilisable" de n'importe quel relais ou hotspot sur le réseau BrandMeister DMR dans le monde :-)
>
> Nommer un talkgroup a plusieurs conséquences: lorsque l'on transmet dessus et que l'on regarde le dashboard (https://brandmeister.network/?page=lh) il y aura le nom du talkgroup au lieu de son numéro.

On dira que c’est plutôt un avantage

> Aussi lorsqu'une personne utilise un service type hotspot commercial avec une liste déroulante des talkgroups il n'y a que ceux nommés qui apparaissent.

Ceux qui ne sont pas nommé n’apparaissent pas : c’est un inconvénient

> Et bien sûr lorsque l'on consulte la liste dans le but de faire un codeplug (https://api.brandmeister.network/v1.0/groups) on y trouvera que ceux qui sont >nommés.

C’est aussi un inconvénient.

>
> Il est certain qu'idéalement on pourrait nommer tous les TG français afin qu'ils soient dispo dans la liste et "créer l'usage".

Puisque c’est l’idéal, pourquoi ne pas le mettre en œuvre ?

> C'était un peu l'idée de départ lorsque BrandMeister est arrivé en France et 10 talkgroups régionaux ont été crées. Mais il s'est vite avéré que certains de ces talkgroups sont réstés désert des années durant.

Est-ce que le fait qu’il n’y ait peu ou pas de trafic sur un TG nuit au réseau ? Cela met-il sa sécurité, son intégrité ou sa stabilité en danger ? Est-ce que cela induit une consommation exagérée de ressources ?

D’autre part, ne pas appliquer aujourd’hui une méthode au seul motif qu’elle n’a pas fonctionné hier relève d’un certain biais cognitif du raisonnement : la situation qui prévalait à l’époque à largement évoluée depuis l’arrivée de BM en France !

> C'est une des raisons de la renumérotation qui a été effectuée (tu trouveras de nombreuses discussions à ce sujet sur le forum).
>
> Dans ses débuts, BrandMeister a quasiment accepté toutes les demandes de talkgroups et nous sommes arrivés comme tu peux le voir à plus de 1300 groupes nommés dans cette liste! Cela fait beaucoup à défiler dans des listes déroulantes et beaucoup de choix pour créer un codeplug.

Si les listes déroulantes sont pénibles à consulter, c’est qu’elles sont  mal présentées parce qu’organisées à une époque où il n’y avait pas beaucoup de TG. Une structure arborescente, comme celle qui est implémentée sur Hoseline,  devrait faciliter sa lecture. Le fait qu’il y ait 1300 ou 5000 TG ne devrait pas poser de problèmes s’ils sont gérés avec méthode.

> Si l'on met des groupes dans cette liste qui n'ont pas ou peu de traffic, cela devient frustrant pour les utilisateurs qui écoutent et passent des appels sans rien entendre en retour.

Étrange argument !!! Tous les radioamateurs (enfin ceux qui font de la radio !!!) savent qu’il est possible d’appeler longtemps sur 14,213 MHz par exemple sans recevoir de réponse. Il faut également savoir que la fréquentation des relais en France est en chute libre et qu’il est possible de passer de nombreux appels sans jamais avoir de correspondants, j'en ai fait l'expérience durant les fêtes. Ça s’explique : la radio telle que pratiquée chez les radioamateurs, ce n’est pas du téléphone et il n’y a pas plus obligation de répondre à un appel sur un relais fût-il DMR  qu’il y en a sur 40m.

Brandmeister ne fait pas exception à cela et le fait de masquer un canal de communication (ie un TG) ne contribue nullement à favoriser l’augmentation du trafic. C’est un peu comme si on supprimait un relais des listes publiques : dès lors qu’il est inconnu, personne n’aura l’idée d’y lancer appel.

C’est également comme si les administrations nous supprimaient les bandes ou portions de bandes au motif qu’elles ne sont pas utilisées de façon "soutenue" (sic !!) par les radioamateurs, il ne nous resterait plus grand-chose alors.

> C'est une remarque que l'on reçoit souvent de la part des utilisateurs. Malheureusement il y a déjà trop de talkgroups avec quasi aucun traffic dans ces 1300 talkgroups, et c'est pourquoi les développeurs de BrandMeister demandent maintenant de n'ajouter que des talkgroups qui ont déjà du traffic soutenu.

Encore une fois, sauf à démontrer que les TG ou il n’y a pas ou peu de trafic mettent le réseau en péril, je ne saisis pas la pertinence de cette décision. Serait-il possible qu’il y ait d’autres raisons à ce choix ?

>
> La méthode pour créer un nouveau talkgroup dans la liste est toutefois assez simple: tous ceux qui veulent voir le talkgroup 20844 nommé peuvent le mettre >dès à présent dans leur talkgroup; et converser le plus souvent possible pendant env. 90 jours. Postez ensuite un message sur le forum BrandMeister DMR >France pour demander que son nom soit ajouté à la liste. Les développeurs vont regarder l'historique de la fréquence d'utilisation et décider d'ajouter le nom >dans la liste si ce talkgroup est "actif" (c'est à dire des conversations quasi journalières, pas juste des PTT de tests de quelques secondes).

Je crains fort que cette "méthode" ne fonctionne pas pour une raison simple : très peu d’OM locaux sont équipés numérique en général et DMR en particulier et il subsiste de fortes interrogations voire de nettes réticences (qui parfois confinent à de l'hostilité) vis-à-vis de ces modes "qui_ne_sont_pas_de_la_radio".  Alors masquer « leur » canal de communication départemental aux 3 pelés et 4 tondus pour des motifs aussi futiles ne va provoquer qu’une seule réaction : l’incompréhension puis le rejet.

Réfléchissez y, sur ce coup, BM est du côté obscur de la force !!!

>
> J'espère que cela répond à ta question, et que cela a du sens. Si tu le veux bien j'aimerai copier ce message sur le forum afin que tous les utilisateurs puissent mieux comprendre pourquoi et comment les talkgroups sont nommés.
>
> Si tu as d'autres questions ou suggestions, n'hésites pas les développeurs sont toujours ouverts au dialogue.
>
> Sincères 73, et excellente année à toi !
>
> Olivier.
>

f4bwg

  • Brandmeister Support
  • RadioAmateur (+100 posts)
  • *
  • Messages: 211
    • Voir le profil
Re : Nommer un talkgroup à l'avance
« Réponse #3 le: janvier 14, 2019, 10:09:36 pm »
Hello Jeff et merci pour tes questions.

(01)
Citer
> Nommer un talkgroup a plusieurs conséquences: lorsque l'on transmet dessus et que l'on regarde le dashboard (https://brandmeister.network/?page=lh) il y aura le nom du talkgroup au lieu de son numéro.

On dira que c’est plutôt un avantage


Oui tu as raison c'est un meilleur mot ! Avoir un nom de talkgroup au lieu d'un numéro est beaucoup mieux.

(02)
Citer
> Aussi lorsqu'une personne utilise un service type hotspot commercial avec une liste déroulante des talkgroups il n'y a que ceux nommés qui apparaissent.

Ceux qui ne sont pas nommé n’apparaissent pas : c’est un inconvénient

 

BrandMeister permet aux utilisateurs d'utiliser n'importe quel numéro de talkgroup valide dans le protocole DMR. S'il y avait une liste de tous ces talkgroups, cela ferait des millions de lignes et ne serait pas vraiment pratique. Pour ce qui est de créer une liste nommée, voir la réponse 05.


(03)
Citer

> Il est certain qu'idéalement on pourrait nommer tous les TG français afin qu'ils soient dispo dans la liste et "créer l'usage".

Puisque c’est l’idéal, pourquoi ne pas le mettre en œuvre ?


Pour la raison décrite dans mon message d'origine:  Cela fait beaucoup à défiler dans des listes déroulantes et beaucoup de choix pour créer un codeplug. Si l'on met des groupes dans cette liste qui n'ont pas ou peu de traffic, cela devient frustrant pour les utilisateurs qui écoutent et passent des appels sans rien entendre en retour.

C’est ce qu’a fait BrandMeister dans les débuts et qui a créé un niveau de frustration des utilisateurs tel (voir réponse 04) qu’ils ont demandé à ce que cela change.


(04)
Citer

> C'était un peu l'idée de départ lorsque BrandMeister est arrivé en France et 10 talkgroups régionaux ont été créés. Mais il s'est vite avéré que certains de ces talkgroups sont restés désert des années durant.

Est-ce que le fait qu’il n’y ait peu ou pas de trafic sur un TG nuit au réseau ? Cela met-il sa sécurité, son intégrité ou sa stabilité en danger ? Est-ce que cela induit une consommation exagérée de ressources ?


Ça n’a causé rien de tout cela. Mais un talkgroup nommé et non-utilisé nuit effectivement au réseau. C’est que je précise dans mon message d’origine : beaucoup de frustration des utilisateurs qui voient des talkgroup listés qui semblent intéressants, l’ajoutent dans leur codeplug et se rendent rapidement compte qu’il n’y a jamais, jamais, jamais, personne dessus. Si ça n’était qu’1 ou 2, ça ne serait pas trop grave : on les passe rapidement avec un coup de bouton rotatif. Mais quand c’est 10 voire 20 talkgroups, ça devient rapidement énervant pour beaucoup.

Après 3 ans d’observations de l’utilisation de BM dans différents pays, les administrateurs se sont vite rendu compte que la raison pour laquelle nommer un talkgroup à l’avance ne marche jamais est que les utilisateurs veulent principalement un codeplug où ils vont pouvoir trouver du monde avec qui discuter « maintenant ». C’est pour beaucoup l’attrait du DMR en comparaison à la HF par exemple.

Les démos DMR faite aux OM qui ne connaissent pas encore sont presque toujours « dis-moi dans quel coin du monde tu veux parler et on va trouver un OM là-bas ». La personne répond par exemple « Californie », l’OM DMR met rapidement 1 ou 2 TG californiens dans le codeplug, lance l’appel, et abracadabra un OM de Californie répond en quelques secondes avec une radio excellente comme si il n’était qu’à quelques mètres.

L’utilisation classique d’un codeplug pour un utilisateur est : passer sur le talkgroup A, lancer quelques appels, si pas de réponse, passer sur talkgroup B, etc. Du coup les talkgroups déserts restent désert (voir réponse 06 sur l’impossibilité de scanner). À moins qu’un groupe de personnes commencent à parler régulièrement sur un talkgroup et répondent aux OM qui se présentent. Là du trafic régulier se crée et un nom peut être mis sur le talkgroup. (voir aussi réponse 06 sur le jardinage)


(05)
Citer

> C'est une des raisons de la renumérotation qui a été effectuée (tu trouveras de nombreuses discussions à ce sujet sur le forum).
>
> Dans ses débuts, BrandMeister a quasiment accepté toutes les demandes de talkgroups et nous sommes arrivés comme tu peux le voir à plus de 1300 groupes nommés dans cette liste! Cela fait beaucoup à défiler dans des listes déroulantes et beaucoup de choix pour créer un codeplug.

Si les listes déroulantes sont pénibles à consulter, c’est qu’elles sont  mal présentées parce qu’organisées à une époque où il n’y avait pas beaucoup de TG. Une structure arborescente, comme celle qui est implémentée sur Hoseline,  devrait faciliter sa lecture. Le fait qu’il y ait 1300 ou 5000 TG ne devrait pas poser de problèmes s’ils sont gérés avec méthode.

Je comprends ton raisonnement et c’est un peu dans cette direction que tout a commencé. Mais il semble qu’aucune méthode ne permette de créer du trafic sur un talkgroup et s’assurer qu’il y aura quelqu’un pour y répondre. Comme je le disais dans mon message d’origine : on a beau avoir 1300 talkgroups bien organisés, le fait reste qu’il y a des centaines de talkgroups totalement inactifs.
Imaginons que nous nommions un talkgroup pour chaque départements français, chaque grande ville française, chaque type de hobby, et que nous ayons cela de disponible dans une liste déroulante bien organisée. Voici la question à laquelle nous devons essayer de répondre : que doivent faire les OM quand ils construisent leur codeplug pour s’assurer qu’ils vont mettre des talkgroups qui leur donnera la possibilité de faire raisonnablement rapidement des contacts ?


(06)
Citer

> Si l'on met des groupes dans cette liste qui n'ont pas ou peu de trafic, cela devient frustrant pour les utilisateurs qui écoutent et passent des appels sans rien entendre en retour.

Étrange argument !!! Tous les radioamateurs (enfin ceux qui font de la radio !!!) savent qu’il est possible d’appeler longtemps sur 14,213 MHz par exemple sans recevoir de réponse.

Tout d’abord c’est certainement la raison pour laquelle la majeur partie des OM DMR ne font pas de HF ;) Le plus gros attrait du DMR BrandMeister est de pouvoir faire un codeplug et d’avoir immédiatement un contact à n’importe quel bout du monde avec une excellente qualité audio, sans une grosse antenne et quelles que soient les conditions de propagation.
Mais plus précisément concernant l’exemple de la HF : il y a un petit spectre dans lequel on peut lancer un appel et on peut le scanner facilement. Avec le DMR, seuls quelques talkgroups sont actifs en permanence (statiques) et le reste est en dynamique. Pour entendre du trafic dessus, il faut d’abord lancer un coup de PTT qui ne restera actif que pendant environ 10 minutes. Cela veut dire qu’il est quasiment impossible de faire du standby sur de multiples talkgroups en utilisant un relais local. On peut certes utiliser des hotspots ou hoseline, mais il semble que personne ne le fasse.
Aussi, en HF avec un peu de persévérance on finit par trouver relativement rapidement un correspondant. Mais tu pourras voir que sur le DMR il y a des talkgroups qui ont été créés il y a plus d’un an et qui n’ont aucun trafic. D’autres ont moins de 5 émissions par semaine, chacune de moins de 3 secondes : des appels non-répondus.
Mais si par exemple une personne passionnée de jardinage décide de lancer un talkgroup « Jardinage France », reste en standby dessus 12h/24 7j/7, réponds à tous les appels, et que cela attire de nombreuses personnes qui à leur tour font du standby sur ce talkgroup pour répondre à toutes les questions des personnes qui veulent savoir comment mieux jardiner ; s’ils créent un net hebdomadaire sur le jardinage qui attire des participants de plus en plus nombreux, alors le talkgroup sera rapidement nommé et toute personne qui le mettra dans son codeplug pourra en profiter pleinement dès sa première utilisation.


(07)
Citer
Il faut également savoir que la fréquentation des relais en France est en chute libre et qu’il est possible de passer de nombreux appels sans jamais avoir de correspondants, j'en ai fait l'expérience durant les fêtes. Ça s’explique : la radio telle que pratiquée chez les radioamateurs, ce n’est pas du téléphone et il n’y a pas plus obligation de répondre à un appel sur un relais fût-il DMR  qu’il y en a sur 40m.

Le point de vue de la fréquentation des relais est important et je te remercie de l’avoir soulevé.
Pour illustrer cela, je vais te donner l’exemple d’un sysop de relais analogique que j’ai convaincu de passer en DMR, puis qui est revenu en analogique uniquement. (Pour info ce sysop est également un fan de HF et de modes digitaux HF ; il ne lui manque que peu de pays dans son log book !) Cet exemple est intéressant parce qu’il s’est répété souvent et dans différents pays.
Quelques mois après avoir mis en place un relais DMR Hytera et sur décision unanime de son radio-club, il est repassé en analogique uniquement et j’ai cherché à comprendre pourquoi.
Pour éviter tout problème lié à la compréhension de la programmation de codeplug, le radio-club local a offert de programmer les radios de tous les OM qui le désirent. Ils n’avaient qu’à choisir les talkgroups qui les intéressent et les OM du radio-club s’occupaient de la programmation.
Il y a 2 choses qui ont poussé les OM locaux à re-vouloir un relais analogique : outre le fait qu’il y avait trop de talkgroups choisis avec aucun trafic, les OM locaux s’éparpillaient sur différents talkgroups et se battaient pour les timeslots et il devenait difficile de pouvoir transmettre sur le relais ou faire de l’écoute sur un TG. La solution aurait été par exemple de se cantonner à un talkgroup régional statique sur le TS1 (copie de ce qu’ils avaient avant avec le relais analogique) et ce qu’ils veulent sur le TS2. Mais la frustration que cela a causé a été telle qu’ils n’en ont plus voulu.
C’est un autre problème avec la multiplication des talkgroups : vu que les radio amateurs ne sont pas en Tier III, les timeslots de relais saturent rapidement. Trop de talkgroups a des conséquences négatives sur les relais à forte couverture.


(08)
Citer
Brandmeister ne fait pas exception à cela et le fait de masquer un canal de communication (ie un TG) ne contribue nullement à favoriser l’augmentation du trafic.

Il ne s’agit pas là d’essayer d’augmenter le trafic, mais de réduire la frustration des utilisateurs dans la sélection de leurs TG lorsqu’ils créent leur codeplug.


(09)
Citer

C’est également comme si les administrations nous supprimaient les bandes ou portions de bandes au motif qu’elles ne sont pas utilisées de façon "soutenue" (sic !!) par les radioamateurs, il ne nous resterait plus grand-chose alors.
Voir réponse 06.


(10)
Citer
> C'est une remarque que l'on reçoit souvent de la part des utilisateurs. Malheureusement il y a déjà trop de talkgroups avec quasi aucun trafic dans ces 1300 talkgroups, et c'est pourquoi les développeurs de BrandMeister demandent maintenant de n'ajouter que des talkgroups qui ont déjà du trafic soutenu.

Encore une fois, sauf à démontrer que les TG ou il n’y a pas ou peu de trafic mettent le réseau en péril, je ne saisis pas la pertinence de cette décision. Serait-il possible qu’il y ait d’autres raisons à ce choix ?
J’espère que ce post aidera à mieux comprendre :-)


(11)
Citer
> La méthode pour créer un nouveau talkgroup dans la liste est toutefois assez simple: […]

Je crains fort que cette "méthode" ne fonctionne pas pour une raison simple : très peu d’OM locaux sont équipés numérique en général et DMR en particulier et il subsiste de fortes interrogations voire de nettes réticences (qui parfois confinent à de l'hostilité) vis-à-vis de ces modes "qui_ne_sont_pas_de_la_radio".  Alors masquer « leur » canal de communication départemental aux 3 pelés et 4 tondus pour des motifs aussi futiles ne va provoquer qu’une seule réaction : l’incompréhension puis le rejet.
C’est la raison pour laquelle ce post existe : que tout le monde puisse comprendre comment les développeurs BM en sont arrivé là.
La méthode de tout nommer a déjà été essayée et a créé un niveau de frustration tel que de nombreux débutants ont abandonné.
Il ne faut pas oublier qu’il est toujours possible de mettre dans un codeplug BrandMeister (relais ou hotspot) un numéro de talkgroup qui n’est pas encore nommé, et cela fonctionnera très bien. Par exemple si le département 12 n’est pas encore nommé, il est tout de même possible d’utiliser le talkgroup 20812 et dès qu’il y aura du trafic régulier, on pourra lui mettre un nom. Ce n’est pas le cas sur d’autres réseaux DMR.


(12)
Citer
Réfléchissez y, sur ce coup, BM est du côté obscur de la force !!!
Si tu regardes sur les autres réseaux DMR, tu verras qu’il n’y a même pas de liste de talkgroups internationale et qu’il n’est pas possible d’utiliser un talkgroup numérique non-programmé à l’avance sur le réseau.
Il y des avantages et des inconvénients sur chaque réseau, et c’est ce qui fait la beauté d’avoir le choix, on prend celui qui nous plait le plus.
Encore merci pour cette discussion.

73s !

f5bcb

  • RadioAmateur
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
Re : Nommer un talkgroup à l'avance
« Réponse #4 le: janvier 15, 2019, 11:47:42 am »
Bonjour Olivier,

Merci pour ta contribution au sujet, je ne vais pas alourdir déraisonnablement le fil mais  résumer tes arguments.

Si j’ai bien compris, la position de BM sur le sujet repose sur deux constats principaux :
-   L’inflation des TG et la difficulté des OM à les maitriser
-   La « frustation » des utilisateurs de ne pas avoir de correspondants suite à leur appels.

Pour commencer, il est clair que le réseau (je parle de l’infrastructure et non des utilisateurs), n’est pas mis en péril du seul fait d’ajouter des TG : il n’y a pas consommation excessive de mémoire, de CPU ou de débit sur le serveur. Ni la sécurité ni la stabilité du réseau ne sont menacées, ce n’est donc pas ces considérations qui font obstacle au nommage d’un TG.


Ensuite, et concernant le premier point, je note que les terminaux modernes peuvent ingurgiter des milliers de TG et des milliers d’utilisateurs, je suppose que les constructeurs ont une bonne raison d’offrir cela, il suffit de savoir les exploiter.
Et c’est là où le manque de maitrise du CPS par les utilisateurs fait des ravages.  :'(
Tu nous a cité l’exemple d’un radio club qui a offert un Codeplug unique à ses OM et qu’ils ont été « frustrés » au point de revenir à l’analogique. C’est dommage car ils ont divisé par deux la ressource hertzienne offerte par le relais, se sont privés de la qualité BF du DMR et du coup, la Californie …… c’est fini … Hi  :) !!!!
Au lieu de cela, il êut été préférable de former les OM à la maitrise de leur CPS afin qu’ils puissent eux-mêmes construire ou adapter le codeplug répondant à leurs besoins et n’y mettre que les TG qu’ils souhaitent utiliser.
Hélas, j’entends très souvent des OM avouer benoitement qu’ils ne comprennent pas comment fonctionne DMR, le réseau et même leur terminal. Ils savent seulement qu’il y a un bouton PTT, un autre pour les « canaux », un HP et un micro, comme les postes CB de l’époque en fait  ;)
Le gap technologique est probablement trop important pour certains.



Concernant le 2eme point, je constate qu’il y a un grand décalage entre les attentes des OM et ce que peut leur offrir ou garantir le réseau, une méconnaissance flagrante de son fonctionnement et un déficit de maitrise des outils.
Je m’explique. De ton post, je retiens que les utilisateurs veulent être certains de trouver un correspondant : le numérique c’est fantastique, c’est comme le téléphone.
C’est une préoccupation qui semble très forte mais elle est fondamentalement impossible a satisfaire : ce n’est pas parce que l’appel est fait sur un réseau numérique qu’il trouvera plus d’écho que sur un relais analogique. Je viens à l’instant d’entendre TK5xx appeler sur le 208, qui est pourtant le TG nommé national, mais personne ne lui a répondu et ce n’est pas un mécanisme technique ou une disposition administrative du réseau qui pourra lui donner satisfaction.

Et pour terminer, je dirais qu’il suffit que je regarde les logs du relais ou le dashboard pour constater que la quasi-totalité des entrées sont constituées d’activations de moins d’une seconde.

En clair, si l’OM n’a pas parlé, c’est qu’il n’a pas lancé appel et donc qu’il ne cherche pas de correspondants !!!!

Tout le monde comprend dès lors l’extrême faiblesse de l’argument qui est avancé par les Dev de BM et qui consiste à ne nommer que des TG qui ont un trafic « soutenu » même si on ne sait pas vraiment ce qu’est un trafic « soutenu ». Si vraiment les OM veulent un correspondant, qu’ils commencent par lancer appel !!
Je note au passage que les « autres » réseaux DMR permettent de nommer un TG sans justification de trafic et c’est logique : si des OM demandent cela, c’est qu’ils ont l’intention de l’utiliser. Pourquoi ne pas les croire ?

My two cents :-D

73
Jeff, F5BCB